Sommet de l’élevage : top départ

27 septembre 2019 - Elisa Taurin

Le salon se tiendra du 2 au 4 octobre 2019 à Clermont-Ferrand (63). Cette année, il fait carton plein avec 1 560 exposants. 95 000 visiteurs y sont attendus.

Crédit : Sommet de l'élevage

Comme chaque année, le Sommet de l’élevage se tiendra à la Grande Halle d’Auvergne à Clermont-Ferrand (63), durant trois jours (2 au 4 octobre 2019). Pour l’occasion, 1 560 exposants dont 340 internationaux de 38 pays sont attendus, ainsi que 95 000 visiteurs et 2 000 animaux.

Jacques Chazalet, président du salon, livre ses impressions : « D’un point de vue organisateurs, les clignotants sont plutôt au vert. Nous avons fait le plein d’exposants (1 560 exposants vs 1 510 en 2018). Les délégations étrangères, notamment d’Afrique de l’Ouest, invitée spéciale cette année au Sommet, sont attendues en nombre et le centre de conférences affiche complet. Une édition qui s’annonce donc sous les meilleurs auspices pour les échanges commerciaux. De plus, la construction d’une deuxième halle en 2021, qui vient d’être actée, s'ajoute à notre satisfaction ». Fabrice Berthon, commissaire général, explique que la progression du nombre d’exposants s’est faite principalement sur des secteurs porteurs tels que le bien-être animal, la Bio, les énergies renouvelables ou encore le digital.

Par ailleurs, pour la première fois, un espace entièrement dédié aux start-up agricoles a été créé. Situées dans le hall 3 et le hall 6, elles présenteront des innovations technologiques en lien avec « l’agriculture du futur », qu’il s’agisse d’objets connectés, de capteurs météorologiques ou autres capteurs de bien-être animal.

Les deux innovations primées aux Sommets d’Or qui pourraient être utiles aux éleveurs porcins :

- Des noyaux protéiques pour les aliments des élevages biologiques, par Cizeron bio : formulation des aliments à partir de graines cultivées à 86% en France (cameline, chanvre, pois, féverole, lupin, lin…) afin d’éviter les régimes excédentaires en protéines et les importations massives de soja. Création en local d’une unité industrielle. Hall 1 – Allée F – Stand 181

- Le Robot Sentinel 2 de Dussau Distribution : ce robot de paillage est doté de caméras de surveillance et d’intelligence artificielle. L’épandage est automatisé (tous types de litière < 15 cm), il s’interrompt en cas de présence humaine et choisit les zones à privilégier en fonction de l’analyse d’images. Extérieur – Allée F – Stand 2030

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois