L’AOP Porc Grand Ouest s’engage pour + 7 centimes d’euros/kg de carcasses issues d’animaux castrés

11 juillet 2022 - Françoise Foucher

Les Organisations de producteurs de porcs adhérentes de l’AOP Porc Grand Ouest ont décidé d’appliquer, dès le 18 juillet 2022, une évolution tarifaire de + 7 centimes d’euros/kg de carcasses, issues d’animaux castrés.

@AdobeStock

Cette hausse tarifaire est induite par l’évolution réglementaire en matière de bien-être animal, qui interdit la castration à vif des porcelets. Elle est « basée sur une synthèse des échanges intervenus avec les abatteurs depuis plus de six mois » et prend en compte « une partie des surcoûts de production liés à l’élevage de mâles castrés et ceci dans l’esprit de la loi dite Egalim 2, dont l’objectif est de protéger la rémunération des éleveurs. »

Pour une rémunération plus juste des éleveurs

Pour l’AOP, « cette évolution tarifaire, attendue depuis longtemps par les éleveurs, s’inscrit dans une démarche vertueuse de valorisation des produits du porc au sein de la filière. Elle doit être prise en considération, en aval de la filière, par les salaisonniers et les distributeurs qui affichent régulièrement leur ambition pour une rémunération plus juste des éleveurs de porcs français. »

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois