Le label « bien-être » danois s'essouffle

9 décembre 2019 - Claire Walbecque

Selon la presse allemande, le label « bien-être animal » officiel danois semble montrer des signes de fatigue, et ce, malgré les communications enthousiastes des autorités et médias danois. En effet, faute de débouchés, Danish Crown, premier abatteur de porcs du pays, aurait résilié des contrats avec des producteurs de porcs produisant selon les règles du label à trois niveaux (cf image et tableau). Pourtant, à son lancement en 2017 pour le porc, le label Bedre Dyrevelfaerd avait été bien accueilli, avec 80 % des consommateurs donnant une réponse positive.De plus, en octobre dernier, le ministre de l’Agriculture danois a annoncé l’extension de ce label en bœuf et veau en 2020. Pour les produits marqués d’un seul cœur, les éleveurs doivent laisser les truies en liberté, renoncer à la coupe des queues, fournir aux animaux plus d’espace et de la paille, respecter une limite maximale de 8 heures pour le transport. Pour les produits étiquetés avec deux et trois cœurs, la fourniture d’espace et de paille pour les porcs augmente encore.

Cf article dans le Porcmag de février 2017 p.115.

 

Source : Baromètre de l’Ifip novembre 2019, via diverses presses allemande et danoise

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois