Covid-19 : face aux incertitudes, le cours du porc est sous pression

14 mai 2020 - Ifip

L’impact économique du Covid-19 sur la filière porcine est majeur. Les prix du porc chutent en Europe et dans le monde. La demande des consommateurs est globalement affaiblie et les entreprises d’abattage-découpe et transformation connaissent des baisses contraintes d’activité ou des hausses de leurs coûts. Le commerce des pièces sur le plan national, européen et international est perturbé par ces ruptures dans l’offre et la demande.

Prix perçus du porc charcutier en Europe (€/kg) (Source : Méthode IFIP-MPB d’après données nationales)

Ces dernières semaines, les perturbations liées à la crise du Covid-19 ont conduit à une dégradation progressive du cours du porc sur le marché français. Le prix du porc perçu par les éleveurs français s’élève à 1,68 €/kg en avril, en baisse de 2,2% en un mois. En Europe, les autres producteurs ont eux aussi assisté à une dégringolade des cours du porc. Le cours allemand s’est contracté et a entrainé dans sa chute les prix danois et néerlandais. L’instabilité que crée l’épidémie sur les marchés cause de nombreuses incertitudes et déprime le marché porcin. Ces baisses de prix s’opèrent dans un contexte de stabilité de l’offre européenne. Au premier trimestre, les abattages allemands, français, danois et néerlandais sont supérieurs à l’an dernier (+0,5% 2020/19). En avril, les situations entre les pays sont plus contrastées. L’offre en porcs recule en France et en Allemagne (respectivement - 5,4% et - 2,5% avril 20/19), tandis qu’elle ne cesse de progresser au Danemark.
Par ailleurs, la demande des abatteurs est affectée par une moindre disponibilité de main d’œuvre. De nombreux outils connaissent des réductions d’activité. En Allemagne, le site de Westfleisch à Coesfeld a récemment dû fermer en raison de la propagation du virus au sein du personnel. Ces événements causent des retards dans l’enlèvement des porcs.

 

Prix des pièces stable en France, en baisse en UE

Charcuteries : maintien du marché au global mais forte hétérogénéité

Un marché européen obstrué

La crise de l’offre américaine favorable à l’UE

Alimentation animale : pas d'inquiétude d’approvisionnement pour les élevages

 

Des perspectives ouvertes

A l’aube d’une période de déconfinement et d’une reprise progressive des activités économiques en Europe, les incertitudes restent fortes et de nombreuses questions se posent. Côté consommation, la demande en produits du porc retrouvera-t-elle ses niveaux d’avant la crise, autant en quantité qu’en qualité ? L’export pourra-t-il retrouver sa dynamique de l’an dernier, comptant sur une offre toujours extraordinairement affaiblie en Asie ? Les impacts de la FPA en Europe pourront-ils continuer à être globalement maitrisés ? Quelles influences aura la crise de production américaine sur les perspectives de prix européennes ?

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois