Hausse du cheptel porcin japonais en cours

10 septembre 2020 - Elisa Taurin

Selon le récent rapport « Livestock and Products Annual » sur le Japon publié par le USDA, le cheptel porcin du pays pourrait atteindre 9,15 millions de têtes début 2021, soit une hausse d’environ 1 % par rapport à janvier 2020. Celle-ci serait due à la reprise de contrôle des éleveurs sur la peste porcine classique. En effet, environ 144 000 porcs avaient dû être abattus en 2019 à cause de ce virus, soit un peu moins de 2 % du cheptel du pays. Le cheptel reproducteur devrait, quant à lui, demeurer relativement stable à approximativement 850 000 truies. Suivant une tendance similaire au troupeau, la production de viande porcine pourrait s’accroître de l’ordre de 1 % en 2021 et ainsi s’établir à près d’1,3 million de tonnes équivalent carcasse.

Les importations de porc du Japon atteindraient environ 1,46 million de tonnes en 2020 et demeureraient ensuite stables en 2021. Cela représente une baisse d’un peu plus de 9 % comparé à 2019. Par ailleurs, de janvier à juin 2020, une baisse des achats de porc congelé (- 4%) a été observée tandis que le porc frais ou réfrigéré a gagné en popularité (+ 4%). L’UE, principal fournisseur de porc congelé du pays, a ainsi perdu des parts de marché au détriment des États-Unis et du Canada.

Source : USDA via EchoPorc, 8 septembre 2020

 

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois