La Chine construit à tout va

22 juin 2020 - Claire Walbecque

La Chine tente de reconstruire sa production : repeuplement des élevages, construction d’abattoirs gigantesques et même assouplissement des règles environnementales liées au lieu de construction en zone urbaine. Les tractopelles sont en marche !

L’export de reproducteurs vers la Chine bat son plein depuis quelques mois. Souhaitant visiblement reconstruire « son royaume du cochon », l’empire du Milieu repeuple ses élevages à grands coups d’imports (cf article) de reproducteurs et construit de nouveaux élevages. Et ce, près des grandes agglomérations. D’après l’agence de presse Reuters*, le gouvernement chinois aurait donné sa permission aux grandes sociétés de production porcine de construire de grands élevages proches des zones urbaines. Ainsi, le pays donne la priorité à la sécurité alimentaire plutôt qu'aux préoccupations environnementales, qui ont été particulièrement importantes ces dernières années.

Des tours parmi les tours

Pour accélérer les constructions, les grandes villes proposent des parcelles à destination de complexes de production, souvent sur plusieurs étages. Les problèmes d'odeur entraîneront des investissements supplémentaires. La question du contrôle de la biosécurité dans ces structures gigantesques se pose, d'autant plus qu'elles seront proches d’autres activités économiques. Le transport d'animaux sur de longues distances sera néanmoins réduit. Les coûts de production devraient augmenter en raison d'investissements plus lourds.

Un nouvel abattoir géant en construction

En parallèle, Techbank Food, le 6e plus grand producteur de porcs en Chine, a lancé la construction d'un abattoir de porcs d'une capacité annuelle de 5 millions de têtes à Fuyang, dans la province d'Anhui, dans le centre de la Chine. D’après l’entreprise, « une fois achevé, ce sera le plus grand abattoir de porcs d'Asie ». L'investissement total serait de 1,35 milliard de RMB, soit 170 millions d’euros. Sa mise en route est prévue pour fin 2021, a déclaré Techbank Food, ajoutant que l'installation embauchera environ 3 000 travailleurs. En 2019, l’entreprise a produit 2,44 millions de têtes, en hausse de 12,43% par rapport à l'année précédente. Ses objectifs de production sont gigantesques. Elle ambitionnerait de produire 30 millions de porcs par an, sans toutefois préciser quand son but serait atteint. Affaire à suivre.

Crédit Photo: Techbank Food

Le plan du site conceptuel de l'abattoir de Fuyang de Techbank.


*Source : Ifip d’après Reuters

ELO Élevage

Participez aux 1ères rencontres connectées de l'élevage

  • Les webconférences thématiques
  • L'espace d'exposition des fournisseurs
  • Le stand réservé aux innovations
  • Les animations avec jeu-concours

Découvrez l'événement et inscrivez-vous gratuitement