L’Allemagne annonce la fin des truies bloquées en verraterie

9 juillet 2020 - Claire Walbecque

La nouvelle est tombée la semaine dernière : les autorités allemandes ont accepté un projet de loi visant à supprimer la contention des truies en verraterie et à imposer des règles plus strictes pendant la lactation. Et ce, dans un délai imparti très court…

D'ici à 2028, il n'y aura plus de truies bloquées en verraterie en Allemagne.

Les producteurs de porcs en Allemagne vont devoir relever un sacré défi. Les autorités allemandes ont adopté une réglementation relative au bien-être des truies le 3 juillet dernier. Le sujet était sur la table depuis quelques années. « Après une période transitoire de huit ans, les truies en verraterie ne pourront plus être logées en stalle individuelle, sauf en maternité », rapporte l’Ifip. Et précise : « En moyenne, 5 m2 devraient être disponibles pour chaque truie en période d’insémination ». Pour effectuer les aménagements nécessaires dans les élevages, une période de 8 ans est accordée aux éleveurs, permis de construire déposé et investissements réalisés inclus.

Maximum 5 jours bloquée en maternité

La réglementation se durcit également pour les truies en maternité, mais les délais sont un peu plus souples. « Pour la maternité, la période transitoire est de 15 ans, mais la contention des truies dans une stalle ne sera plus autorisée que pendant 5 jours ». La taille des cases devra également être de 6,5 m2 après la période de transition.

Pas de report à espérer

Par ailleurs, plusieurs conditions à la loi ont été implémentées pour contraindre les éleveurs à se mettre au pas. Un plan d’aménagement devrait être demandé dans les trois ans après la ratification de cette législation, suivi de la présentation d’une demande de permis de construire deux ans après. Aucun report ne semble donc envisageable. L'Allemagne aurait dégagé un budget de 300 millions d'euros pour financer ces adaptations. Pour ceux qui ne pourront, ou ne voudront pas se mettre en règle, l’Ifip rapporte également que  « les producteurs de truies qui abandonnent la production devront soumettre une déclaration correspondante dans les trois ans. Après cela, ils seront autorisés à détenir les truies sous leur ancienne forme pendant encore deux ans ».

Même si ce texte met fin à de nombreuses années d’incertitudes, nul doute que cette loi va impacter drastiquement les outils de production allemands, au détriment sûrement des petites et moyennes exploitations. A quelle vitesse cette idée traversera-t-elle la frontière ? L’avenir nous le dira…

Source : Ifip d’après TopAgrar

 

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois