Inaporc appelle à l’achat citoyen

24 novembre 2021 - Elisa Taurin

Lors d’une conférence de presse organisée ce matin à Paris, l’interprofession porcine française a appelé les Français à consommer du porc sous logo « Le Porc Français » pour soutenir les éleveurs de leur pays, actuellement confrontés à d’importantes difficultés économiques.

« Achetez français. Exigez le logo ‘‘Le Porc Français’’. » Tel a été le message martelé par Thierry Meyer, président d’Inaporc, lors d’une conférence de presse organisée ce matin à Paris, à l’heure où la filière porcine française est très inquiète pour son avenir et sa capacité à poursuivre sa contribution à la souveraineté alimentaire du pays. En effet, pris en étau entre la flambée de leurs coûts de production (prix de l’aliment à 284 € / t en septembre 2021) et l’effondrement du cours du porc (1,23 € / kg carcasse mi-novembre 2021), les 10 000 élevages porcins que compte aujourd’hui la France sont confrontés à de graves difficultés sur un marché mondial déstabilisé. « Cet effet ciseau nous fait perdre 25 à 30 euros par porc vendu. Pour la période s’étalant sur le dernier trimestre 2021 et le premier trimestre 2022, les pertes sont estimées à 600 000 euros pour un élevage français moyen », précise François Valy, président de la Fédération Nationale Porcine (FNP).

Le porc, viande préférée des Français

Crédit : Adobe Stock

Et pourtant, ce n’est pas faute pour les Français de consommer de la viande porcine. Les dernières données disponibles montrent que le porc reste leur viande préférée, avec 31,6 kg consommés par habitant en 2020 (vs 28,3 kg pour la volaille et 22,2 kg pour le bœuf et le veau). C’est 1,8 % de moins qu’en 2019, en raison des fermetures et restrictions qui ont touché la restauration hors domicile. Cependant, dans le même temps, les achats des ménages ont bondi du fait de la multiplication des repas pris à domicile : + 14 % pour les saucisses fraîches, + 7,2 % pour la viande fraîche et + 5 % pour la charcuterie. « Aujourd’hui, ils confirment leur goût pour ces produits, avec des niveaux de consommation renouant, voire dépassant, ceux de la période pré-Covid. En 2021, de janvier à fin septembre, les achats des ménages progressent ainsi d’1,6 % pour les saucisses et de 2,2 % pour la charcuterie, par rapport à la même période en 2019. Seuls leurs achats en matière de viande de porc restent identiques à ceux de 2019 », rapporte Inaporc.

Le Porc Français s’invite à la télé

Si les consommateurs français aiment le porc, le challenge est alors de les amener à acheter français. « En achetant des produits porteurs du logo ‘‘Le Porc Français’’, les consommateurs favorisent l’élevage de porc en France et les activités des entreprises de transformation françaises. Cet achat citoyen est aujourd’hui primordial pour l’avenir de la production porcine française », affirme Inaporc. Ainsi, l’interprofession a décidé de renforcer les actions d’information sur la démarche « Le Porc Français ». En complément des campagnes de communication menées sur internet, les réseaux sociaux et des partenariats avec des influenceurs, une campagne de parrainage météo va être déployée sur France TV en février 2022. « Au budget d’1,3 million d’euros habituellement consacré par Inaporc à la communication va s’ajouter une enveloppe de 500 à 600 000 euros pour cette campagne de promotion à la télévision », commente Gérard Cladière, président du comité communication d’Inaporc. Par ailleurs, la disparition à venir des logos « drapeau français » ou encore « fabriqué en France » sur les produits dont la matière première n’est pas d’origine française apportera davantage de lisibilité au logo « Le Porc Français ».

ELO Santé Nutrition

LES SOLUTIONS POUR RÉDUIRE L'UTILISATION DES TRAITEMENTS EN ÉLEVAGE

● 15 webinaires animés par nos rédactions et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne