Une pétition pour la dissolution de L214

15 novembre 2021 - Estelle POLETTE DE OLIVEIRA

Face aux attaques incessantes de l’association animaliste L214, une pétition favorable à sa dissolution fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Le 14 novembre, une pétition « pour la dissolution de L214 » a vu le jour sur les réseaux sociaux. Publiée sous le pseudo « Paysans DEFRANCE », celle-ci serait à l’initiative d’Olivier Mevel, consultant en stratégie et marketing de la transition alimentaire (cliquez ici pour accéder à la pétition). Il explique, dans un long texte, son exaspération envers cette association : « Il y en a assez de ces animalistes présentant les éleveurs comme des tortionnaires (des gardiens de camp de concentration), le personnel des abattoirs comme des assassins et les consommateurs de viande comme des zoophages. Cette idéologie porte en elle-même des germes idéologiquement très dangereux et non démocratiques. Ce n'est plus supportable […]». L’auteur s’insurge des méthodes d’intimidation de l’association, à l’image de ce qui est arrivé la semaine dernière à l’entreprise de distribution Ecomiam. Daniel Sauvaget, son PDG et fondateur s’est d’ailleurs publiquement exprimé le 8 novembre (voir vidéo ci-dessous). Il décrit des attaques sous la forme de mails (plusieurs centaines par heure), d’appels téléphoniques incessants au siège et de messages publiés sur les réseaux sociaux afin d’obliger l’enseigne à imposer plus de bien-être animal à ses fournisseurs. Mais persuadé que les conditions d’élevage ne pourront s’améliorer qu’avec une meilleure rémunération des éleveurs, Daniel Sauvaget a indiqué qu’il ne cèderait pas face à L214.

En seulement 24 h, plus de 5 000 personnes avaient déjà signé le document.

ELO Santé Nutrition

LES SOLUTIONS POUR RÉDUIRE L'UTILISATION DES TRAITEMENTS EN ÉLEVAGE

● 15 webinaires animés par nos rédactions et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne