Biosécurité : la Confédération Paysanne sonne l’alarme

25 janvier 2021 - Florent HOFMANN

Malgré ses nombreuses mises en garde et propositions, la Confédération Paysanne (CP) juge les mesures de biosécurité « totalement inadaptées aux élevages de nos territoires ». Dans un communiqué du 18 janvier, la CP explique avoir organisé une porte ouverte afin de mettre en lumière les difficultés des éleveurs de plein air à se mettre aux normes. Par ailleurs, elle regrette que la question des clôtures mobiles reste en suspens et qu’aucune solution ne soit apportée.

Mais la CP ne s’arrête pas là et relève d’autres difficultés. Alors que les mesures de biosécurité se multiplient (sas sanitaires, désinfection après enlèvement des animaux, établissement d’un zonage de l’exploitation…) afin de limiter les risques de peste porcine africaine et autres problématiques, le syndicat déplore des mesures « pénalisantes ». Selon lui, tandis que la volonté des consommateurs tend vers un élevage en plein air, les réglementations prennent le chemin inverse et incitent à enfermer les animaux : « Suite au nouvel épisode de grippe aviaire, les autorités incitent les producteurs de volailles plein air à construire des bâtiments, via les financements du plan de relance, pour claustrer les animaux. »

 

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois