En partenariat avec l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, la Cooperl veut décupler d’ici 2030 les surfaces cultivées sans pesticides

26 avril 2022 - Joshua Daguenet

L’Agence de l’eau Loire-Bretagne et la Cooperl ont présenté le bilan de leur partenariat en amont de la semaine du 20 au 30 mars 2022 consacrée à la 17e édition de la semaine pour les alternatives aux pesticides. Une période impliquant la Journée Mondiale de l’Eau (22 mars) avec un large volet réservé à la lutte contre le désherbage chimique.

Ces solutions alternatives, regroupées dans le programme appelé ENVI (zéro pesticide), ont permis en 2021 de cultiver 800 hectares sans pesticide. Au total, 150 exploitations ont adhéré à cette démarche, gérée par la Cooperl, et l’Agence de l’eau Loire-Bretagne compte accélérer.

Celle-ci envisage de contribuer au financement de matériel de désherbage mécanique pour assurer l’avenir de la filière ENVI et supprimer l’usage des produits phytosanitaires. Entre 2017 et 2020, les différentes aides fournies par l’agence ont atteint la somme de 1.5 million d’euros, répartie sur plus de 340 projets bretons. Cinq ans après le début du partenariat, les deux structures se réjouissent d’avoir permis de réduire de près de 30% les surfaces couvertes par les produits phytosanitaires pour les 1 329 éleveurs du groupe « Emergents » et 46% des surfaces couvertes pour les 15 éleveurs du groupe « 30 000 ». Ce collectif d’agriculteurs met en place des systèmes et des techniques économes en produits phytopharmaceutiques.

@Lionel Morvan

L’éleveur Denis Domagné, éleveur porcin et adhérent Cooperl, est engagé depuis 2020 dans la démarche ENVI. Il se félicite de cultiver 17 hectares de blé sans utiliser d’herbicides, de fongicides et d’insecticides : « Le désherbage mécanique a donné de bons résultats et permet d’éviter la prolifération des adventices qui peuvent entrer en concurrence avec la culture ». Après s’être engagé précédemment dans la non castration du porc et dans l’élevage antibiotique, Denis Domagné ne veut pas freiner sa mutation : « Aujourd’hui, mon exploitation est certifiée au niveau 2 et je souhaite obtenir, en 2022, la certification Haute Value Environnementale (HVE) »

10 000 hectares de surfaces sans pesticides à l’horizon 2030 ?

D’ici 2027, l’agence de l’eau Loire-Bretagne ambitionne de réduire de moitié l’utilisation de ces produits phytosanitaires, particulièrement présents à l’Est de la Bretagne dans le bassin rennais. Quant à la Cooperl, elle espère atteindre en 2030 un total de 10 000 hectares de surfaces cultivées sans recours aux pesticides, contre 1 000 hectares à ce jour.

Par cette protection de l’eau, la Cooperl entend encourager les consommateurs à favoriser les produits de cette « Agriculture Alternative », notamment sa gamme « Bien élevés », dans laquelle les cochons sont exclusivement nourris avec des céréales cultivées sans pesticide. La coopérative est leader dans la fabrication d’aliments porcs et d’aliments porcelets 1er âge en France avec 1 300 000 tonnes d’aliments produites chaque année. Sur l’année écoulée, 24 600 porcs ont été nourris par la filière ENVI.

 

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois