La hausse du prix des engrais ne fait que commencer

13 octobre 2022 - Françoise Foucher

Les prix mondiaux des engrais flambent depuis fin 2021. Le point avec Chambres d'agriculture France.

@AdobeStock

Dans une récente note, Chambres d'agriculture France fait le point sur l’emballement des prix mondiaux des engrais qui flambent depuis fin 2021, et ont connu un pic inédit au cours de l’année 2022. L’urée, engrais azoté, est par exemple passée de 260 € /t en 2020 à 900 €/t fin 2021, pour atteindre 1 040 €/t en avril 2022.

Le suivi de l’indice des prix des moyens de production par l’Insee montre, entre juillet 2021 et juillet 2022, une hausse de 86 % du poste engrais et amendements. Notamment :

  • + 116 % sur l’ammonitrate
  • + 126 % sur les solutions azotées
  • + 91 % sur l’urée
  • + 71 % sur les engrais simples phosphatés
  • + 108 % sur les engrais simples potassiques

Un cycle haussier qui n’est sans doute pas fini puisque la capacité de productions d’ammoniac de l’Union européenne est actuellement amputée de 50 %.

Marine Raffray du service économique de Chambres d'agriculture France rappelle le degré de dépendance de la France : 75 % sur les engrais azotés, 50 % sur les engrais phosphaté et 100 % sur les engrais potassiques.

Retrouver la note de Chambres d'agriculture France. Écouter l’analyse de Marine Raffray dans un podcast disponible sur le site des Chambres d’agriculture France.
Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois