Les jeunes face au défi du renouvellement des générations

24 octobre 2022 - Joshua Daguenet

Les groupements ont partagé leur expérience auprès de trois classes agricoles.

Lors du Forum de l’installation organisé par les JA 35 le 29 septembre dernier, enseignants et professionnels de l’élevage ont échangé sur le thème du renouvellement des générations. Enseignante depuis 25 ans, actuellement en poste au CFTA de Montfort-sur-Meu, Emmanuelle Paul observe l’évolution de l’intérêt porté par ses élèves aux métiers de l’agriculture : « En nombre d’étudiants, cela n’a pas tant évolué que ça avec toujours deux classes de BTS en 1ère année et deux en 2e année. Ce qui a changé, c’est l’âge des étudiants. Avant, les élèves avaient 19 ans. Avec le bac pro en trois ans, ils ont tout juste la majorité voire ne l’ont pas encore lorsqu’ils démarrent leur formation BTS ».

Petite-fille d’agriculteurs, Emmanuelle Paul perçoit aussi davantage de « craintes face à l’installation notamment sur l’aspect financier et la multiplication des Gaec au détriment de l’installation individuelle ». Le programme scolaire tente de s’adapter : « Depuis 2016, on doit parler de ressources humaines. Mais les élèves ont du mal à l’entendre tant qu’ils ne sont pas dedans. Et comme nous, enseignants, ne travaillons pas sur une exploitation agricole, nous n’avons pas trop de légitimité par rapport à cette question. »

Christophe Ségrétin (Crédit Agricole)

Christophe Ségrétin du Crédit Agricole a conscience que le renouvellement des générations constitue « un challenge important » : « Nous devons faire comprendre aux jeunes que nous sommes un partenaire, que nous les accompagnons du début jusqu’à la fin de leur projet ». Il était présent au forum pour expliquer son rôle aux côté des futurs exploitants.

Le droit fondamental au remplacement

Et pour rassurer les jeunes étudiants présents au forum sur la possibilité d’avoir une vie personnelle, Émeline Barbier et Alexandra Le Négrate, chargées d’activité et de développement chez SDAEC-Terralliance ont présenté le service de remplacement et le principe du groupement d’employeurs à temps partagé. Le lait et le porc représentent le principal secteur d’activité du groupement d’employeurs agricole qui emploie 350 salariés sur 3 départements (22, 29, 35) et collabore avec 7 000 exploitations adhérentes.

Emeline Barbier (à gauche) et Alexandra Le Négrate (à droite)

Lire l’article sur le Forum de l’installation organisé par les JA 35.

 

 

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois