Choice Genetics: le Groupe Grimaud lui donne des ailes

10 avril 2019 - Elisa Taurin

Lors de l’une des rencontres génétiques organisées le 27 février dernier, la société Choice Genetics, soutenue par le Groupe Grimaud auquel elle appartient, a présenté sa nouvelle identité, ses projets et son ambition à l’horizon 2030.

« Notre ambition est de faire partie des quatre principaux acteurs de la génétique porcine au monde demain, car nous pensons qu’il n’en restera pas plus à l’horizon 2030. » Voici ce qu’a annoncé sans détour Jean-Marc Pinsault, directeur général délégué du Groupe Grimaud, le 27 février dernier à Maroué (22), à l’occasion de l’une des rencontres génétiques organisées pour les éleveurs par Choice Genetics, entreprise de sélection porcine du groupe. Il confirme ainsi la volonté du Groupe Grimaud d’investir à l’avenir dans le porc. « Cela passera par la consolidation de nos implantations internationales pour pouvoir être en mesure de continuer à exporter notre génétique lorsqu’un pays où nous sommes présents est touché par un problème sanitaire. Mais aussi par l’investissement en recherche et développement afin de rester à la pointe de l’innovation et par l’intégration des évolutions sociétales dans nos activités », développe-t-il.  

La mission de Choice Genetics se voit ainsi élargie. L’occasion de renouveler son identité : « Choice Genetics » sera désormais « Choice » tout court, avec une nouvelle signature : « Prendre soin de la vie » (voir logo). Comme l’explique Thomas de Bretagne, directeur général France : « Notre vision s’appuie désormais sur cinq piliers. Nous prenons soin :

  • de nos clients et partenaires, en leur apportant des produits et des services qui leur facilitent la vie ;
  • de nos équipes, en recrutant les meilleurs et en les faisant jouer en équipe ;
  • des animaux, qui sont nés pour vivre ;
  • des Hommes, en leur apportant une alimentation qui assure éthique et qualité gustative ;
  • de la planète, en économisant les ressources ».

La Naïma 2.0 devient internationale

L’organisation de la R&D de Choice a également évolué, avec la mise en place de la plate-forme Genetech qui regroupe 35 personnes du Groupe Grimaud, toutes espèces confondues. « Cela nous permet d’avoir accès aux technologies de pointe, comme l’imagerie pour déterminer le pourcentage de muscle dans un porc vivant par exemple, la génomique, les big data, l’élevage de précision (DAC, puces RFID) », commente Pierre-Yves Lannuzel, ingénieur R&D chez Choice. Et d’ajouter : « Nous avons également mis en place de nouveaux critères de sélection (ex : qualité gustative de la viande) et vérifions que le progrès se transmet bien aux niveaux multiplication et production. Nous pouvons dores et déjà fournir des verrats ‘‘no odour’’ pour la production d’issus mâles entiers et travaillons sur l’arrêt de la caudectomie ».

Quelques nouveautés également concernant les produits de l’entreprise. La saga continue pour la Naïma 2.0, qui devient internationale et se nommera à présent CG36. Des noyaux femelle ont été transférés aux États-Unis en 2018. L’objectif : augmenter la pression de sélection sur cette truie. Du côté des verrats, la gamme va être réduite. Le P88 sera progressivement remplacé par le récent Excelium. « Comme le P88, Excelium est majoritairement résistant à la colibacillose K88 donc améliore le statut des animaux vis-à-vis des diarrhées. Et en plus, il permet d’obtenir des issus aux performances technico-économiques aussi bonnes voire meilleures que ceux d’un Piétrain français, avec une qualité de viande supérieure puisqu’il est NN », explique Arnaud Guérin, directeur commercial de Choice France. Quelques verrats Duroc ont également été importés des États-Unis, afin d’être testés puis mis à disposition des éleveurs français intéressés.

Mais aussi...

Le Groupe Grimaud investit également dans des projets qu’il estime très importants pour son avenir, tels que :

- Novel Farming : collecte de données d’élevage afin de proposer des solutions innovantes aux agriculteurs.

- Vital Meat : production de protéine animale sans animaux, in vitro à partir de cellules souches, pour répondre aux enjeux de bien-être animal. Cette activité viendra en complément des autres, pour des consommateurs aisés.

 

 

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois