La FRSEA souhaite « manger français »

30 novembre 2020 - Florent HOFMANN

« La priorité des industriels doit être de satisfaire la demande en s’approvisionnant en viande de porc française. » Voici ce que réclament les Fédérations Régionales des Syndicats d’Exploitants Agricoles de Bretagne (FRSEA), de Normandie et des Pays de la Loire et les Jeunes Agriculteurs (JA) de Bretagne dans leur communiqué commun du 26 novembre 2020.

Conséquence de la PPA, l’Allemagne peine à exporter. Malheureusement, d'après le communiqué, " les industriels français ne sont pas plus dynamiques à l’export!" Résultat: le marché européen est surchargé. Si la filière française en pâtis avec une chute du prix du porc au MPB, cette situation offre également des opportunités aux transformateurs de se fournir à l'étranger à des prix encore plus bas. "Nous serons intransigeants et ferons en sorte qu’aucun opérateur n’aille s’approvisionner hors de nos frontières à moindre prix!" avertissent les syndicats.

Ils affirment par ailleurs que « Le Porc français, en matière de qualité et de traçabilité, est le meilleur d’Europe et répond à l’ensemble des attentes des consommateurs », et demandent de mettre en avant ces éléments dans les points de ventes et communications.

Par ailleurs, les FRSEA et les JA Bretons rappellent que « l’esprit dicté par les États Généraux de l’Alimentation est une juste répartition de la valeur au sein de la filière. » Ils estiment que « ce n’est pas à l’éleveur d’être, la seule variable d’ajustement pour répondre à la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs. »

 

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois