MPB : le boycott d'Evel'Up

31 mai 2022 - Françoise Foucher

Le 05 mai dernier, les éleveurs d’Evel’Up lançaient un appel à un sursaut collectif pour sauver le Marché du porc breton (MPB). Constatant que cet appel n’a pas été suivi d’effets, le conseil d’administration a décidé qu'à compter du marché du jeudi 02 juin 2022, les éleveurs d’Evel'Up ne présenteront plus d’offres de porcs au MPB.

Image @AdobeStock

Dans son appel à la responsabilité collective lancé le 05 mai 2022, la coopérative Evel’Up demandait à chaque groupement de producteurs, d’apporter un minimum de 15 % de sa production hebdomadaire, pour tenter de sauver le MPB.

Aujourd'hui, le groupement annonce prendre « acte de l’absence totale de réaction de la quasi-totalité des organisations de productions. » « Ce désintérêt collectif entérine le renoncement à défendre conjointement une vraie cotation et un véritable revenu, pour l’ensemble des éleveurs de porcs français », estime le conseil d'administration par voie de communiqué de presse.

Un simulacre de marché des porcs charcutiers

Le groupement rappelle avoir alerté régulièrement, depuis 2015, les autres groupements de producteurs sur la fragilité du Marché du porc breton dont il estime qu'il « n’a tenu que par la volonté de 2 groupements ces dernières années ».

« La hausse du coût de production atteint des niveaux qui ne sont plus couverts par la cotation définie au MPB, constate le conseil d'administration d'Evel'Up. Le coût de production dépasse les 2,00€/kg pour une cotation qui s’établit à 1,70€/kg. Nous faisons à regret le constat d’une situation de très forte précarité économique qui s’installe, et qui menace sur le long terme, bon nombre d’éleveurs de porcs en France. »

Ultime tentative pour sauver une «Vraie Cotation Collective »

Evel'Up explique ne pouvoir cautionner ce manque de solidarité collective et ce déficit d’engagement de la plupart des groupements de producteurs : « Ceci se traduit par une cotation qui à ce jour, fixe un prix qui étrangle financièrement les éleveurs de porcs français et va entrainer une hécatombe. »

Il en appelle donc une dernière fois à un « sursaut collectif pour tenter de sauver une “Vraie Cotation Collective” ».

Evel'Up précise que « dès que tous les groupements de producteurs présenteront 15 % de leur production hebdomadaire au MPB », il représentera ses porcs.

 

 

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois