Naissance de l’AOP Porc Grand Ouest

12 avril 2021 - Estelle POLETTE DE OLIVEIRA

Attendue depuis plusieurs années par une majorité d’éleveurs de l’Ouest, l’AOP Porc Grand Ouest vient de voir le jour grâce à l’union de 10 organisations de producteurs. Présentation avec Michel Bloc’h, président de l’UGPVB.

 Initiés en septembre 2018, les débats autour de la création d’une Association d’Organisations de Producteurs (AOP) viennent de se clôturer avec la naissance officielle le 7 avril dernier de l’AOP Porc Grand Ouest à l’occasion de son Assemblée Générale constitutive. Les statuts et règlements intérieurs ont été adoptés par les 10 Organisations de Producteurs (OP) qui la composent, à savoir Agrial, Eureden, Elpor, Evel’Up, GRPPO, Porcineo, Porelia, Syproporcs, Porveo, Porc Armor Evolution.

Renforcer le pouvoir de marché des éleveurs

Première organisation de ce type en Europe, cette AOP a été portée par les jeunes éleveurs de l’Ouest dans le cadre de la réforme de la Politique Agricole Commune. « La présidence de cette structure pourrait d’ailleurs revenir à l’un d’entre eux », espère Michel Bloc’h, président de l’UGPVB* et particulièrement heureux que ce projet ait « enfin » abouti.
L’objectif principal de cette organisation sera de « renforcer le pouvoir de marché des éleveurs adhérents aux OP », explique le communiqué envoyé par l’UGPVB. Et de poursuivre, « ce renforcement du pouvoir de marché vise aussi à assurer une réponse aux besoins du marché, aux attentes des consommateurs et des citoyens.» D’après Michel Bloc’h, « concrètement, la commission commerciale de cette association permettra par exemple de trouver des solutions lorsque les éleveurs auront des difficultés à faire enlever leurs animaux, en trouvant des dégagements. Avec son rôle politique, elle pourra aussi intervenir dans les négociations concernant les grilles de poids d’abattage ou les plus-values. »
Seconde mission de l’AOP Porc Grand Ouest, permettre « l’obtention de programmes opérationnels permettant le cofinancement de projets structurants, notamment pour la modernisation des élevages, le bien-être animal, la décarbonisation ou même éventuellement pour la création de stations de lavage, si importantes pour la biosécurité. »
Grand absent de cette association : Cooperl. « Ce groupement souhaitait une simplification des organismes de représentation de manière à ce que l’AOP remplace l’UGPVB. Mais cela n’est pas possible à l’heure actuelle, puisque les territoires concernés ne sont pas les mêmes et puisque l’UGPVB représente également les filières œufs et bovin viande. Mais la porte de l’AOP reste ouverte », détaille Michel Bloc’h.

Une mise en fonctionnement très rapide

Michel Bloc’h, président de l'UGPVB et de la section porc du groupement Eureden

Dernière étape avant de lancer les travaux, la reconnaissance de l’AOP auprès du Ministère de l’Agriculture. La demande devrait être déposée le 27 avril afin d’être étudiée en commission en juin. « Dès que celle-ci sera validée, la mise en fonctionnement de l’AOP devrait être très rapide », espère Michel Bloc’h.

La Fédération Nationale Porcine (FNP) a salué cette création, mettant en avant la capacité des éleveurs de porcs à s’unir afin de gagner en efficacité pour établir collectivement des stratégies de moyen terme et donner plus de visibilité et de stabilité à leurs adhérents.
Pour François Valy et Carole Joliff, respectivement président et secrétaire générale de la FNP « La France prépare son Plan Stratégique National en vue de la future PAC, et il est donc important que les producteurs de porcs s’organisent à une échelle pertinente pour s’inscrire dans les futurs Programmes Opérationnels. […] Les relations commerciales doivent et vont évoluer entre les acteurs : une meilleure organisation et un pouvoir de négociation accru permettront aux éleveurs de mieux répondre aux besoins des marchés tout en valorisant mieux leur travail. »

*UGPVB : Union des Groupements de Producteurs de Viande de Bretagne

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois