La Fict obtient gain de cause contre Yuka

7 juin 2021 - Elisa Taurin

Fin mai, le tribunal de commerce de Paris a condamné en premier ressort Yuka - l’application mobile donnant des informations concernant l’impact des produits alimentaires et cosmétiques sur la santé -  pour pratique commerciale déloyale et trompeuse et pour dénigrement. En effet, en janvier dernier, la Fict (Fédération française des industriels charcutiers-traiteurs) avait saisi la justice, considérant que « les allégations relatives aux additifs nitrés via l’application Yuka portent injustement atteinte à l’image et à la réputation de la profession ainsi qu’aux produits de charcuterie-salaison ». Le tribunal a conclu que ces allégations négatives contre les nitrites et nitrates, utilisées par Yuka et contestées par la Fict, ne reposent sur aucune base scientifique suffisante. Ce jugement est exécutoire et ordonne la suppression et la modification de celles-ci.

Crédit : Yuka

Mais les fondateurs de l’application ont décidé de faire appel de ce jugement, ainsi rendu provisoire. « Nous restons sereins face à ce jugement qui n’est donc pas définitif. Pour autant, Yuka regrette que les arguments des lobbies industriels aient primés sur l’information et la défense des consommateurs. Cependant, […] la volonté de Yuka d’informer les consommateurs sur les risques inhérents aux nitrites et de pousser les industriels à être plus responsables reste inchangée », affirment-ils. Ils précisent que la Fict a été déboutée d'une partie de ses demandes et notamment de la plus importante visant à modifier le système de notation Yuka, en particulier celui concernant les nitrites.

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois