Julien Denormandie, nouveau ministre de l’Agriculture

8 juillet 2020 - Claire Walbecque


Du logement à l’agriculture… Julien Denormandie, ingénieur agronome de formation, succède à Didier Guillaume au poste de ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, au sein du nouveau gouvernement Castex.

Julien Denormandie, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Dans le nouveau gouvernement de Jean Castex, Julien Denormandie a été nommé ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation le 6 juillet dernier. Il succède ainsi à Didier Guillaume.
Originaire du Lot, ce futur quadragénaire est diplômé de l’École nationale du génie rural, des eaux et des forêts (Engref), partie prenante d’AgroParisTech. Dès l'obtention de son diplôme d'ingénieur agronome en 2004, celui-ci s’oriente vers le ministère de l'Économie et des Finances aux côtés d'Emmanuel Macron quand ce dernier était à Bercy sous la présidence de François Hollande. Il s’est ensuite impliqué dans la création du mouvement En Marche. À la suite de l’élection d’Emmanuel Macron, Julien Denormandie s’est investi dans le logement, tout d’abord comme secrétaire d'État du gouvernement d'Édouard Phillipe puis en tant que ministre délégué chargé de la Ville et du Logement auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault.

Un ministre « déterminé »

Lors de sa passation de pouvoir le 7 juillet dernier, celui-ci a notamment déclaré : « Je serai le ministre des agriculteurs, à leurs côtés, fier de leur travail que je connais bien. Je serai le ministre également d'une alimentation française durable et de qualité, accessible à tous, et prenant soin de chacun ». Et de poursuivre : « Comptez sur moi pour que l'agriculture et l'alimentation soient des éléments importants du plan de relance que prépare actuellement le gouvernement ».

Tweeter

Un ministre attendu au tournant

À peine nommé, le nouveau ministre a reçu de nombreuses interpellations, tant les défis a relevé sont grands. Les JA et la Fnsea en font partie. « Nous comptons sur le ministre pour être moteur, avec les professionnels et en lien avec les collectivités territoriales, dans le développement de stratégies de filières, dans des conditions de compétitivité et de partage de la valeur ajoutée permettant aux agriculteurs de vivre du prix rémunérateur de leurs produits », a souligné la Fnsea dans son communiqué. De son côté, les Jeunes Agriculteurs ont rappelé les enjeux qui devront être mis à l’agenda politique : « développer la résilience de notre agriculture, assurer le renouvellement des générations, assumer une politique alimentaire européenne et internationale cohérente ».

A noter : Julien Denormandie est le 4e ministre de l'Agriculture dans le gouvernement Macron. Ses prédécesseurs : Jacques Mézard, Stéphane Travert et Didier Guillaume.

ELO Élevage

Participez aux 1ères rencontres connectées de l'élevage

  • Les webconférences thématiques
  • L'espace d'exposition des fournisseurs
  • Le stand réservé aux innovations
  • Les animations avec jeu-concours

Découvrez l'événement et inscrivez-vous gratuitement