L’Assemblée nationale adopte la loi sur l’interdiction des nitrites : les charcutiers sont satisfaits

21 février 2022 - La rédaction de Porcmag

La proposition de loi concernant l’interdiction des nitrites dans les produits de charcuterie a été adopté par l’Assemblée nationale le 3 février dernier. La fédération des industriels charcutiers traiteurs FICT s’en est déclarée satisfaite…

Charcuterie : saucisse / pâté / salaison

La FICT entend également poursuivre les démarches de progrès initiées depuis déjà plusieurs années, pour répondre toujours davantage aux attentes de naturalité des consommateurs

Si l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi concernant l’interdiction des nitrites dans les produits de charcuterie, elle a surtout suivi l’avis de sa Commission des affaires économiques et conditionné toute décision à venir concernant l’usage des nitrites à la publication de l’avis de l’ANSES. Ce rapport attendu depuis une année est annoncé pour juin 2022.

La FICT se félicite que l’Assemblée nationale « remette la science au cœur  des décisions de santé publique ». Elle estime qu’ « aucune évaluation scientifique n’est actuellement disponible pour pouvoir affirmer qu’une interdiction des nitrites ne condamnerait pas les consommateurs à des risques sanitaires graves, alors que leur usage est recommandé par l’ANSES pour les protéger des maladies microbiennes ». La fédération rappelle que « tous les pays du monde les autorisent dans les recettes de charcuterie, voire les rendent obligatoires, comme en Allemagne ou en Italie dans les jambons cuits ».

En attendant d’en savoir plus sur la position de l’Anses vis-à-vis des additifs nitrités dans les produits de charcuterie, la Fédération et ses 300 entreprises françaises de charcuterie traiteur « continueront de respecter scrupuleusement les avis scientifiques officiels et la règlementation ». La FICT entend également poursuivre les démarches de progrès initiées depuis déjà plusieurs années, pour répondre toujours davantage aux attentes de naturalité des consommateurs : « Les entreprises de charcuterie françaises ont ainsi déjà volontairement réduit les quantités maximales de nitrites utilisés en France de 40 % par rapport à celles imposées par la règlementation européenne, plaçant ainsi la France parmi les pays du monde ayant le plus réduit l’usage des nitrites dans les charcuteries. »

 

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois