La FNP déplore la sous-optimisation de la filière porcine française

17 avril 2020 - Emmanuelle Bordon

« La crise sanitaire ne doit pas être un prétexte pour continuer à déconsidérer les éleveurs porcins qui contribuent déjà largement à l'effort de solidarité ! ». Tel est le message que, dans un communiqué du 10 avril, la FNP a voulu transmettre dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons.
Elle observe en effet que le marché du porc est propice, le report de la consommation de la RHD vers la GMS étant favorable à la viande de porc. Par ailleurs, l'offre européenne se stabilise et la demande à l'export des pays tiers, notamment asiatiques, est forte. Parallèlement, elle constate une baisse de l'abattage en France, qui contribue à une sous-optimisation de la filière française, ce qui provoque une déconnexion des prix par rapport aux voisins européens et une baisse de 3% des ventes vers les pays tiers, quand les autres pays d’Europe affichent des hausses moyennes de 30%.
« Certains opérateurs en profiteraient-ils pour garder un prix à minima en leur faveur ? », s’interroge-t-elle, tout en affirmant que « cela est intolérable ! ».

 

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois