Les AOP du Grand Ouest interpellent les élus

7 février 2022 - Elisa Taurin

Les Associations d’Organisations de Producteurs du Grand Ouest demandent aux élus de passer des paroles aux actes et ainsi de leur donner les moyens d’agir pour garantir la durabilité de l’agriculture française et européenne.

Crédit : Adobe Stock

Dans un communiqué en date du 3 février, les Associations d’Organisations de Producteurs (AOP) du Grand Ouest (lait, porc, fruits & légumes1) exigent une véritable reconnaissance opérationnelle de leur organisation par les élus. Représentant près de 8 500 exploitations, elles se considèrent comme « les collectifs économiques pertinents, reconnus par l’Europe, pour impulser et coordonner les actions des producteurs afin de répondre aux grands enjeux agricoles (économiques, climatiques, sociétaux…) ». A la veille de la présidence de la France de l’Union européenne, elles rappellent que « ce moment politique doit être une opportunité d’agir en faveur des agriculteurs et de faire de la compétitivité agricole une priorité ».

Pour ces AOP, la France a manqué l’occasion de renforcer le pouvoir des producteurs via la nouvelle PAC : « le projet définitif du Plan Stratégique National, déposé par la France fin décembre 2021, témoigne du décalage entre l’ambition politique affirmée de structuration des filières et la réalité juridique. Alors que l’Union Européenne offrait la possibilité aux États membres d’allouer 3 % de l’enveloppe des aides directes aux Programmes Opérationnels déployés par les AOP, la France n’y consacre que 0,5 % dans son projet. Par ailleurs, la question du renforcement de la structuration des exploitations en Organisations de Producteurs, comme levier de productivité, de compétitivité et d’excellence, n’est que peu abordée dans le Plan français, soulignant un manque de prise de conscience des décideurs quant aux enjeux d’organisation collective des exploitations. » Elles jugent ainsi impératif que les élus offrent une réelle place aux Organisations de Producteurs et à leurs Associations pour garantir tant la solidité de la filière agricole française et européenne qu’une meilleure rémunération des agriculteurs.

1 Poplait, AOP Porc Grand Ouest, Cerafel

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois