Les syndicats agricoles sur le front des retraites

24 février 2020 - Emmanuelle Bordon

Après le rejet des amendements concernant la revalorisation des petites retraites à hauteur de 85 % du Smic, les syndicats agricoles réagissent. Ils réclament unanimement une augmentation immédiate des pensions pour l’ensemble des non salariés agricoles : chefs d'exploitation, collaborateurs·et collaboratrices d'exploitation et aides familiaux, de métropole et d’outre-mer, ayant liquidé leur retraite avant ou à partir du 1er janvier 2022. Ils proposent en outre, pour améliorer les pensions les plus faibles, d’augmenter la retraite de base, de faciliter l’accès à la Pension Majorée de Référence et de porter les retraites des chefs d’exploitation à 85% du SMIC.

A l’annonce du rejet de ces amendements - avant même le débat sur les retraites à l’Assemblée nationale et au motif que cela implique une dépense - la FNSEA et sa section des anciens s’est dite « écœurée de voir le débat parlementaire ainsi confisqué pour des questions fallacieuses d’irrecevabilité » et a évoqué un « mépris des retraités agricoles ». La Confédération paysanne a quant à elle souligné le fait qu’« il serait incompréhensible que le gouvernement s’oppose à cette mesure de justice sociale qui fait l’objet d’un large consensus ».

Quant au projet de porter le montant minimum de la retraite des agriculteurs à 1000 €, il ne concerne que les exploitants  qui partiront après le 1er janvier 2022 et qui auront eu une carrière complète.

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois