« C’est avant tout pour protéger les animaux des épidémies qu’on les élève en bâtiment »

12 décembre 2022 - Cécile Julien

Nouveaux modèles d’élevage : comment concilier biosécurité et attentes sociétales ? Pour de nombreux consommateurs « plein air = bien-être animal » Là où ils voient des conditions de vie idylliques pour les animaux, les professionnels voient un mode d’élevage susceptible d'augmenter les risques sanitaires. 

@Le Gouessant

De plus en plus de Français calent leur consommation de viande sur « manger moins mais manger mieux ». Ce mieux, ils le voient dans un plus grand respect du bien-être animal, via, notamment, un accès au plein air. Des attentes que les producteurs cherchent à conjuguer avec leurs efforts pour plus de biosécurité.

La biosécurité, un enjeu fort pour la filière

« L’élevage en plein air est souvent la source de conditions de travail difficiles », rappelle Jeff Trébaol, président de l’ANSP, Association nationale sanitaire porcine, lors de la journée « Natural Concept » organisé par le groupe Grimaud. « Il faut aussi casser le mythe du plein air égale bien-être animal car les conditions de vie ne sont pas forcément idylliques pour les animaux. Mais surtout, ce mode d’élevage augmente les risques sanitaires. C’est avant tout pour protéger les animaux des épidémies qu’on les élève en bâtiment. » La biosécurité est un enjeu fort pour la filière, pour à la fois réduire l’utilisation d’antibiotiques, tout en assurant une excellence sanitaire.

Physior, un concept qui rencontre biosécurité et attentes des consommateurs

Pour avancer dans cette nécessaire rencontre entre la biosécurité et les attentes des consommateurs, la coopérative Le Gouessant a mis au point Physior. « C’est un concept de bâtiment alternatif, entre le conventionnel et le bio, présente Christelle Houdard, directrice générale adjointe du Gouessant. À tous les stades, les animaux ont accès à trois zones de vie, couchage, alimentation et déjections, et à une courette extérieure. Les bâtiments sont éclairés en lumière naturelle. Des matériaux d’enrichissement sont fournis aux porcs. Cette nouvelle approche du bâtiment permet d’améliorer à la fois le bien-être animal et les conditions de travail, ce qui est important pour l’attractivité du métier »

Retrouvez le dossier « Le bien-être au cœur des nouveaux concepts d'élevage » dans les archives de Porcmag, n° 573, octobre 2022.
Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois