Des cases liberté pour une nouvelle activité de multiplication

18 juillet 2022 - Joshua Daguenet

Chez François Capelle, multiplicateur DanBred depuis 2019 au Gaec de la Bauquière (50), trois facteurs déterminent si les truies sont susceptibles d’être vendues à un autre éleveur.

Chez François Capelle, multiplicateur DanBred depuis 2019 au Gaec de la Bauquière (50), trois facteurs déterminent si les truies sont susceptibles d’être vendues à un autre éleveur. Le producteur s’assure qu’elles pèsent entre 70 et 105 kg à 21 semaines - les truies sont vendues entre 21 et 27 semaines d’âge. Le deuxième critère porte sur les tétines : elles doivent être au nombre de 14, à minima. Enfin, un regard attentif est posé sur la solidité des aplombs. Tout autre problème détecté à l’œil nu – hernie, abcès, une queue grignotée… – élimine la cochette du tri.

Autre point clé de l’élevage de multiplication de François Capelle : la biosécurité. « Nous avons deux quais d’embarquement. L’un est dédié à l’abattage, l’autre au départ des cochettes. Les dates de départ sont primordiales : les cochettes partent le dimanche soir pour que les camions, qui n’ont pas servi depuis 48 h, arrivent propres et vides, et les chauffeurs reposés au sortir de leur week-end. » Une organisation qui porte ses fruits puisque l’éleveur n’a « décelé aucun problème majeur » jusqu’à présent.

Découvrez le « retour d’expérience » de François Capelle, l’un des gérants du Gaec de la Bauquière (50) et responsable de l’atelier porc, dans votre prochain numéro Porcmag.

François Capelle est à la tête d’un atelier qui a près de 40 ans d’ancienneté

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois