Mise-bas en liberté en élevage bio

26 juin 2022 - Justine Bonnery

Les résultats d’une expérimentation menée en Belgique dans un élevage wallon de porcs biologiques ont été présentés aux dernières JRP.

@AdobeStock

Les loges avec liberté de mouvement se développent dans de nombreux pays d’Europe en vue d’améliorer le bien-être des truies. La question d’une suppression totale des cages de contention individuelle en maternité dans les élevages pour 2027 est à l’étude au Parlement européen.
Ariane Dekeuwer a présenté lors des dernières JRP les résultats d’une expérimentation menée en Belgique dans un élevage wallon de porcs biologiques constitué d’une vingtaine de truies croisées Duroc x Landrace.

Performances similaires

L’essai a comparé des animaux logés dans des cases d’une superficie de 8 m2 avec contention durant la mise bas ou dans des loges avec liberté totale de mouvement – de référence WelCon Bio Schauer®, « Welfare for animals and convenience for farmers » – , de 13,75 m2 dont 6,25 m2 de parcours extérieur. Ces loges avec liberté sont constituées de trois zones fonctionnelles : allaitement/mise bas sur sol plein et litière de paille, alimentation et déjections. Elles sont également équipées d’une niche d’un mètre carré avec radiant électrique et d’une barre anti-écrasements. 
L’observation a été menée de juin 2019 à juillet 2021 par le moyen de caméras filmant 24/24h (une caméra extérieure et deux intérieures,)
Les performances ont été similaires pour les truies quel que soit le mode de logement

 En case (91 truies)En loge liberté (22 truies)
Nés totaux/portée14,414,4
Nés vivants/portée12,412,6

 

La mortalité des porcelets n’a pas été significativement différente. La construction du nid pour la mise bas a duré, en moyenne, 11h31 ± 5h16, avec une hausse significative du comportement de construction du nid et de fouille pour le lot confronté à des températures plus basses. 

Un effet de la température

Lors de la période de construction du nid et après la mise-bas, les truies ayant mis bas en période clémente se sont rendues significativement plus souvent à l’extérieur. Les truies ayant mis bas en période froide ont davantage manipulé la paille après la mise bas et les porcelets ont significativement passé plus de temps dans la niche.
 

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois