Les conseils clés pour assurer la ventilation en été

25 mai 2020 - Claire Walbecque

L’été approchant désormais à grands pas, c’est le moment opportun de contrôler vos systèmes de ventilation et de réviser leurs paramétrages. Gwenaël Floch, coordinateur service construction innovation chez Evel’Up, nous fait part de ses recommandations pour affronter au mieux la période estivale.

Gwenaël Floch, coordinateur service construction innovation Evel’Up.

1) Faire un grand ménage de printemps sur les entrées et sorties d’air

> Nettoyer les grillages anti-oiseaux en amont des entrées d’air ;
> Nettoyer les plafonds diffuseurs fréquemment bouchés après quelques années de fonctionnement ;
>Vérifier et nettoyer les cheminées d’extraction, les gaines et caissons d’extraction, les volets en ventilation centralisée, mais aussi les pales des ventilateurs ;
> Vérifier que les coolings et les laveurs d’air ne sont pas encrassés.
> Nettoyer les caissettes des échangeurs d’air, notamment en cas d’absence de trappe de délestage.

Crédit Photo: Tell Elevage

L’accumulation de poussières et de saletés peut perturber les débits d’air entrant et sortant.

2) S’assurer du bon fonctionnement des sondes et des équipements de sécurité

> Vérifier, une fois par an, que la température affichée correspond à la température réelle de la salle à l’aide d’un thermomètre mini-maxi. La sonde devra être tarée en conséquence ;
> Rehausser les températures d’alarme dans les salles. À noter : une température d’alerte trop importante (par exemple, 35°C dans le nord de la France) est inefficace, voire même dangereuse pour la santé des animaux. À l’inverse, une température d’alerte inférieure à 30°C pourrait engendrer des activations intempestives et inutiles des sécurités (cf carte) ;
> Vérifier régulièrement le bon fonctionnement des ouvrants de sécurité (cf encadré 1). Dans cet objectif, il est également judicieux de purger régulièrement le compresseur ;
> Contrôler la transmission des alarmes sur le téléphone portable ainsi que l’état de la batterie.

Les systèmes automatiques d’ouverture des fenêtres doivent être régulièrement contrôlés.

Protocole

Un test pour le bon fonctionnement des sécurités

  • Baisser manuellement la température d’alerte chaude en dessous de la température de la salle (affichée sur le boîtier)
  • Attendre 5 minutes
  • Vérifier l’ouverture automatique des fenêtres. Si elles ne s’ouvrent pas, il convient de contrôler le bon fonctionnement du système d’ouverture (compresseur, vérins, aimants…) tout comme le positionnement et la masse des contrepoids assurant l’ouverture des fenêtres.

Pour rappel, le bon fonctionnement d’un compresseur nécessite :

  • Une purge mensuelle pour évacuer l’eau provenant de la condensation qui pourrait provoquer une corrosion de la cuve
  • Un nettoyage mensuel du filtre à air en soufflant de l’air comprimé de chaque côté du filtre
  • Une vidange annuelle

Source : BâtiSanté de l’Ifip

3) Adapter les conduites de la ventilation

> La plage de variation peut être remontée de 1 à 2°C pour les PS et engraissements afin de limiter les écarts de température jour/nuit ;
> Remonter le niveau de dépression en ventilation centralisée selon les recommandations faites par votre conseiller bâtiment ;
> Vérifier que le maxi est à 100 % ;
> Ouvrir au maximum les entrées d’air des salles et du bâtiment (1,80 m²/100 truies gestantes et 0,70 m²/100 porcs charcutiers) pour assurer les importants débits d’air nécessaires en cas de coup de chaud ;
> Adapter les réglages ou ouvrir au maximum les guillotines, voire les enlever ;
> Attention au niveau des consignes alarmes après les coups de chaleur.

En période chaude, les porcs ont tendance à se coucher sur toute la surface des caillebotis ce qui freine l’extraction basse. Il est parfois utile d’ouvrir les caissons pour extraire dans la masse.

4) Avoir de bonnes entrées d’air

> Privilégier des entrées d’air à l’ombre au ras du sol.
> Éviter les entrées d’air en cheminée (+ 3 à 5 °C en plein soleil).  Si c’est le cas, brumiser autour des entrées d’air est une bonne solution ou arroser le toit en cas de journée caniculaire.
> Contrôler l’état de l’isolation en toiture, notamment au niveau des entrées d’air pour éviter de pomper de l’air chaud.

Groupe Rose via Evel’Up

Zoom
Attention aux fenêtres plein sud

La tendance dans les nouveaux bâtiments aux grandes fenêtres pour maximiser la luminosité. Bien, dans le principe mais attention lors des journées fortement ensoleillées. Les rayons du soleil peuvent rapidement faire grimper la température côté salle. Pour éviter cela, il est judicieux de protéger les fenêtres du rayonnement solaire. Ci-contre, un exemple de pare-soleil proposé par Groupe-Rose.

 

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois