La PPA débarque en Amérique

2 août 2021 - Elisa Taurin

Alors qu’elle était absente du continent américain depuis 40 ans, la peste porcine africaine vient d’être détectée en République Dominicaine. Une situation prise au sérieux par les pays voisins et notamment les États-Unis.

Crédit : Adobe Stock

Un dangereux saut de puce. La peste porcine africaine (PPA) vient d’atteindre la République dominicaine. Dans un communiqué datant du 28 juillet, le Département américain de l’Agriculture (USDA) a rapporté la confirmation par le laboratoire américain de diagnostic des maladies animales exotiques (Plum Island, New York) de la détection de la maladie sur des échantillons collectés sur des porcs en République dominicaine dans le cadre d’un programme de surveillance en coopération avec ce pays.

En effet, le délégué de la Républicaine dominicaine auprès de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a expliqué que deux élevages porcins de type basse-cour situés dans des régions différentes sont atteints. Dans le premier foyer, dans la province de Monte Cristi proche de la frontière avec Haïti, les symptômes sont apparus le 1er juillet. Sur les 827 suidés présents, 785 sont morts et les autres ont été euthanasiés. Dans le second foyer, situé plus à l’est dans la province de Sanchez Ramirez, les symptômes ont débuté le 14 juillet et les 15 porcins détenus sont morts. L’armée a été mobilisée pour contenir l’expansion de la maladie. Le gouvernement a interdit les mouvements de porcs vivants et abattus dans ces régions et aidera à désinfecter les zones touchées dont les porcins auront été euthanasiés.

Les États-Unis en alerte

La souche virale en cause n’est pas connue à l’heure actuelle, tout comme l’origine de l’arrivée du virus dans ce pays. En juin 2020, une analyse du risque d’introduction de la PPA dans les pays de l’OIRSA1 (Organisme international régional contre les maladies des plantes et des animaux) par l’apport légal ou illégal de produits porcins avait qualifié le risque de modéré en provenance des pays d’Asie et d’élevé en provenance des pays européens affectés. La maladie n’avait plus été observée sur le continent américain depuis 1982 en Haïti.

De quoi rendre fébriles les États-Unis et les membres de l’OIRSA. Ceux-ci ont renforcé leurs mesures pour éviter l’arrivée du virus sur leur territoire, notamment les contrôles aux aéroports pour limiter l’introduction de produits interdits venant de République dominicaine. Aux États-Unis, les importations de porc en provenance de ce pays étaient déjà prohibées, du fait de la présence de la peste porcine classique. D’après l’USDA, les États-Unis lui apporteront également leur aide, ainsi qu’à Haïti, pour la réalisation d’analyses et la mise en œuvre de mesures de lutte contre la maladie. De leur côté, les départements français d’Outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane) situés dans cette zone et possédant des liaisons aériennes régulières avec la République dominicaine devront redoubler de vigilance.

1 Pays membres : Mexique, Honduras, République dominicaine, Béliez, Nicaragua, Guatemala, Costa Rica, El Salvador, Panama.

Source : plateforme Epidémiosurveillance Santé Animale (ESA) d’après USDA, 28/07/2021 ; OIE, 29/07/2021 ; Promed, 29/07/2021

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois