La PPA pourrait mettre en péril la production d’héparine

29 novembre 2019 - Emmanuelle Bordon

Même si elle n’est pas transmissible à l’être humain, la PPA pourrait affecter indirectement sa santé. En effet, l’héparine, un médicament anticoagulant couramment utilisé dans le cadre des dialyses, après les interventions chirurgicales, ou encore pour le traitement de l’infarctus, des phlébites ou des embolies pulmonaires, est produite à partir de muqueuses intestinales d’origine porcine. Jusqu’à présent, elle provenait à 60 % de porcs chinois. Par conséquent, la perte de 30 à 40 % du cheptel en Chine pourrait limiter les stocks à l’international. Bien qu’il n’y ait pas à ce jour de pénurie, les autorités de santé d’Europe, des USA et du Canada sont attentives à la situation et pourraient, si la situation devenait trop tendue, autoriser à nouveau la production d’héparine à partir de poumons bovins, qui avait été interdite en 1990 suite à la crise de la « vache folle ».

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois