Peste porcine africaine : adaptation des mesures de prévention

19 décembre 2019 - Emmanuelle Bordon

Pour faire face à l’avancée de la peste porcine africaine en Europe, le ministère de l’agriculture français a pris un arrêté visant à ajuster les mesures de prévention déjà mises en œuvre.

Le ministre de l'agriculture et de l'alimentation Didier Guillaume a étendu le périmètre de la zone d'observation mise en place dans le cadre des mesures de prévention de la PPA, par un arrêté publié le 13 décembre dernier. Le texte prolonge cette zone dans une partie du département des Ardennes qui n’était pas concerné auparavant, le long de la frontière belge. Il introduit cependant des dérogations à l'interdiction d'activité en forêt, notamment pour l'exploitation de bois de chauffage par les particuliers, sous réserve de suivre une formation à la biosécurité et d’en appliquer strictement les consignes.

Ces mesures viennent compléter le dispositif déjà en place : une clôture érigée dans les départements des Ardennes, de la Meuse et de la Meurthe et Moselle, afin de délimiter une zone blanche, dépeuplée de sangliers, et une zone d’observation au regard de la zone infectée en Belgique.

Les travaux de clôture sont désormais terminés, avec un total de 132 km de clôtures qui sont raccordées aux clôtures belges. L'arrêté modifie en conséquence le périmètre de la zone d'observation le long du dernier tronçon de clôture dans les Ardennes. Les agents de l’office national de la chasse et les chasseurs y maintiennent une forte pression de chasse, indispensable pour préserver le territoire.

Illustration : Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

La nouvelle zone de surveillance (zone hachurée), dans les Ardennes, longe la frontière.

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois