PPA : la France prend les devants

30 novembre 2020 - Florent HOFMANN

A l’heure où la Peste Porcine Africaine secoue l’Europe, le Gouvernement français vient de lancer une campagne de communication pour sensibiliser aux gestes à adopter pour éviter de propager la maladie. De son côté, la Belgique recouvre son statut indemne.

L’épidémie de Peste Porcine Africaine (PPA) inquiète. Face au danger qu’elle représente pour la filière porcine française, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de lancer sur les réseaux sociaux une nouvelle campagne de communication dès ce mois de novembre. Elle vise à sensibiliser les éleveurs, les chasseurs et les voyageurs aux mesures de précaution à respecter pour ne pas introduire ou véhiculer le virus en France. Pour cela, une vidéo ludique a été réalisée pour décrire la maladie, ses dangers, comment elle se transmet et surtout quels gestes à effectuer pour éviter de la véhiculer.

Le virus est pris très au sérieux par le Ministère et maintenir le pays indemne est primordial. Perdre ce statut pourrait entrainer la fermeture totale ou partielle des marchés à l’export pour les porcs ou les produits porcins français. Cela représenterait une catastrophe économique pour l’ensemble de la filière. Pour ne pas en arriver là et pour agrémenter la vidéo de prévention, Julien Denormandie et ses équipes ont créé trois infographies décrivant les bons gestes à adopter.

La Belgique déclarée « indemne » après 2 ans

Après avoir subit l’épidémie de plein fouet, la Belgique vient d’être déclarée indemne. Une bonne nouvelle pour la commercialisation à l'export. Entre le 9 septembre 2018 et le 4 mars 2020, la Belgique avait détecté 833 cas de PPA chez des sangliers sauvages. Mais depuis, aucun cas ne semble avoir été recensé. Ainsi, l'Agence fédérale belge pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) a levé toutes les restrictions liées à la pandémie. Lors de la découverte du premier cas près de la frontière avec le Luxembourg en 2018, les autorités avaient immédiatement fermé la zone aux touristes. Mais la Belgique ne décide pas seule de cette levée : pour cela il a fallu convaincre les experts des États membres de l'UE et l’Organisation mondiale de la santé animale pour retrouver ce statut indemne.

Situation compliquée en Allemagne

Si la Belgique a retrouvé son statut indemne, l’Allemagne en est bien loin. Avec 152 cas de PPA chez les sangliers sauvages au 17 novembre 2020, la situation ne s’améliore pas. Au contraire, deux nouveaux cas ont été détectés dans le district de Görlitz situé à huit kilomètres du premier foyer infecté : la Saxe. Pour tenter de contenir l’épidémie, les autorités allemandes ont organisé des battues, aux risques de découvrir de nouvelles carcasses contaminées. Par ailleurs, les travaux de construction d’une clôture à la frontière Polonaise se poursuivent et les zones de protection autour des foyers de contaminations sont maintenues.

 

La vidéo et les détails de la campagne de communication sont à découvrir ici.

 

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois