Un foyer d’Aujeszky déclaré en Haute-Garonne

3 janvier 2020 - Claire Walbecque

Un foyer de maladie d’Aujeszky a été notifié dans un élevage de porcs en plein air au nord-ouest de Toulouse (Haute-Garonne) fin décembre.

Source: Adobe Stock

Un foyer dans un élevage de porcs plein air situé sur la commune de Bretx en Haute-Garonne a été notifié le 20/12/2019 par la France à l’OIE. Il a été mis en évidence dans le cadre de la surveillance programmée de la maladie organisée en abattoir pour les élevages plein air. L'élevage en question comprend onze reproducteurs (deux mâles et neuf femelles), 14 porcelets non sevrés et 57 porcs à l'engraissement. Il est situé en bordure d’une forêt avec « des conditions de biosécurité qui ne garantissent pas l'absence d’intrusion de sangliers ou de contacts directs entre porcs et sangliers », selon la Plateforme d’Epidémiosurveillance Santé Animale (ESA). En conséquence et en application de la réglementation communautaire, le département perd temporairement son statut « indemne d’Aujeszky », et ce, jusqu’à assainissement complet de l’élevage infecté.

Les sangliers en cause

Cet élevage n’avait fait l’objet d’aucune introduction de porcins depuis plus de deux ans et aucune sortie d’animaux vers un autre élevage n’a été effectuée. Les sorties de cette exploitation ne se sont faites qu’à destination d’un abattoir. De plus, il n’y a pas d’autres élevages de suidés dans un périmètre de cinq kilomètres. Ces différents éléments laissent à penser que l’origine probable de la contamination serait un contact direct avec des sangliers sauvages infectés.

 A noter également que depuis quelques semaines, plusieurs cas de maladie d’Aujeszky chez des chiens de chasse ont été signalés par des vétérinaires praticiens aux autorités sanitaires locales dans différents départements français sans quantification précise du nombre de cas (Source : DGAl). Pour rappel, la maladie d’Aujeszky est un danger sanitaire de première catégorie et doit de ce fait être systématiquement notifiée à la Direction départementale en charge de la protection des populations locales (DDecPP).

 

AUX CÔTES DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d’expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois