Un premier cas de PPA en Allemagne

11 septembre 2020 - Claire Walbecque

L'OIE a confirmé le jeudi 10 septembre que le tant redouté virus de la peste porcine africaine est bel et bien présent sur le territoire allemand.

C’est le scénario que tout le monde redoutait : l’Allemagne vient de perdre son statut indemne de PPA. Le virus a été trouvé sur une carcasse de sanglier dans l'état de Brandebourg à l’Est du pays, à quelques kilomètres de la frontière polonaise. D’après l’OIE, au vu de l’état de décomposition de l’animal, il semblerait que le cadavre était là depuis un certain temps.

Crédit : Wahis Interface

Le virus de la PPA a été trouvé sur une carcasse de sanglier dans l'état de Brandebourg à l’Est du pays, à quelques kilomètres de la frontière polonaise.

Action, réaction !

À l’occasion d'une conférence de presse, la ministre allemande de l'Agriculture, Julia Klöckner, s’est voulue rassurante : « il n’y a aucune raison de paniquer ». Un plan d’action est entré en vigueur pour prévenir au maximum la propagation du virus sur le territoire. Six mesures auraient été mises en œuvre dans la zone où le cadavre a été retrouvé :
- Interdiction de la chasse à toutes les espèces animales afin de ne pas faire fuir des animaux potentiellement infectés
- Recherche intensive de gibier mort
- Récupération de tous les cadavres de sangliers
- Tests de biosécurité dans les élevages porcins
- Interdiction temporaire de l'agriculture et de la sylviculture (interdiction de récolte)
- Interdiction des événements impliquant des porcs

De lourdes conséquences sont à craindre

Toutes les autorités concernées, nationales et internationales, ont été informées du premier cas de PPA en Allemagne. Cela vaut également pour le gouvernement chinois, le plus important pays non membre de l'UE pour l'exportation de viande allemande. Le MPB, dans sa note du jeudi 10 septembre, a évoqué le risque que des marchés pays tiers se ferment et a indiqué qu’au vu des niveaux d’exportations de l’Allemagne, « cette découverte aura des conséquences importantes sur les équilibres actuels des marchés internationaux ». Pour l’instant, la réaction de la Chine à la découverte de la PPA en Allemagne n’est toujours pas claire, appelant ainsi à plusieurs interrogations : est-ce que l’Allemagne avait obtenu des accords sur la régionalisation ? Si oui, le principe sera-t-il respecté par l’Empire du Milieu ? Les exportations allemandes vont-elles être poursuivies vers ses voisins européens ? Quels seront les impacts sur les cotations allemandes et européennes ?

Focus sur la Pologne
Depuis la confirmation de PPA sur une laie accidentée le 04/11/2019 dans l’ouest du pays, les cas de faune sauvage confirmés se répartissent principalement dans deux zones situées dans l’est et dans l’ouest du pays.

A l’Est du pays, une diminution du nombre hebdomadaire de déclarations au second trimestre par rapport au premier trimestre de l’année a été observée (voir graphique). Néanmoins, la densification des cas déclarés au sein de la faune sauvage se poursuit dans la zone PPA ouest.
Concernant les foyers domestiques, une recrudescence du nombre de cas est constatée depuis juin 2020 : deux foyers détectés entre janvier et mai 2020 pour 80 foyers déclarés entre juin et septembre 2020. Toutes les zones PPA du pays seraient concernées. 

Crédit : Plateforme ESA

Suivi hebdomadaire des cas de faune sauvage recensés en Pologne dans les zones Est et Ouest de janvier 2020 à septembre 2020.

Source: Commission européennes ADNS au 07/09/2020

 

 

Abonnement PorcMag

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois