Une nouvelle souche de virus influenza A porcin en Bretagne

15 juin 2020 - Emmanuelle Bordon

Des analyses ont mis au jour une nouvelle souche de virus influenza A chez les porcins. Issue d’une recombinaison entre trois virus préexistants, celle-ci concerne des élevages déjà touchés par des épisodes grippaux récurrents. Difficile donc de tirer des conclusions de ses manifestations cliniques.

Crédit photo: Adobe Stock

Une nouvelle souche de virus influenza A porcin a été détectée dans plusieurs élevages de Bretagne. Les épisodes de maladie dus à ce nouveau virus ont tous été recensés dans des élevages atteints de grippe récurrente*. Ces épisodes ont montré une intensité normale et des manifestations cliniques modérées : de l’hyperthermie, des signes respiratoires frustres ou modérés (éternuements, toux, quelques dyspnées) et éventuellement une apathie associée à de l’anorexie mais ne dépassant pas deux à trois jours. Aucune anomalie ni spécificité clinique n’a été détectée par les vétérinaires qui ont effectué des relevés.

Une combinaison virale

Quatre types génétiques d’influenza A sont connus pour circuler habituellement dans les élevages de porcs en Europe, et parmi eux, trois sont régulièrement détectés en France par Résavip, le réseau national de surveillance des virus influenza A porcins. D’autres virus sont également retrouvés sporadiquement. Dans ce cas, des analyses génétiques et antigéniques supplémentaires sont réalisées pour les caractériser. C’est ainsi qu’a été identifiée récemment cette nouvelle souche, appelée H1avN2, qui est pour le moment d’apparition sporadique. Elle semble issue d’une combinaison de trois virus, appelée « virus réassortant ».

Une évolution à suivre

« Cette nouvelle souche virale ayant, pour le moment, été dépistée dans un petit nombre d’élevages, il est impossible de tirer des conclusions définitives sur ses manifestations cliniques », précise Laure Dommergues, vétérinaire pôle animal à la Coopération Agricole. Mais à ce stade, il ne semble pas y avoir de différence dans l’expression des symptômes des autres virus grippaux qui circulent déjà chez les porcs en France. Les investigations vont se poursuivre pour connaître son évolution et déterminer notamment s’il va s’éteindre, rester sporadique ou devenir enzootique.

Source : laboratoire national de référence Influenza porcin, Anses Ploufragan https://be.anses.fr/fr/node/1215.

* Grippe persistante à l’échelle de l’élevage, se répétant sur chaque bande ou presque dans une gamme d’âge déterminée.

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois