Création d'Agri Métha d'Oc, association régionale Aamf

25 novembre 2022 - Sandrine Merchat

L'association occitane Agri Métha d'Oc a vu le jour en septembre 2022. Accompagnée par l'Aamf, elle présente un conseil d'administration composé de méthaniseurs et éleveurs pour défendre le bouclier tarifaire, l'autorisation d'autoconsommation mais aussi faire reconnaître l'impact positif de la méthanisation.

Assemblée constitutive d'Agri Métha d'Oc du 17 septembre 2022

Agri Métha d'Oc, l'association régionale Aamf Occitanie a été créée le 17 septembre dernier à Mayrac (46). Elle compte déjà 18 structures adhérentes. Le conseil d'administration est composé de huit personnes exclusivement méthaniseurs et éleveurs qui ont choisi pour présidente Adeline Canac, référente Aamf de la région depuis 2019. « L'Aamf (500 adhérents) souhaitait créer depuis 2020 des associations régionales. La crise sanitaire de la Covid 19 a retardé ce projet. La région Occitanie dénombre 28 méthanisations agricoles qui ont la volonté de se regrouper afin d'exposer les différentes problématiques liées à leur implantation soit en élevages soit en cultures », indique Adeline Canac, présidente Agri Métha d'Oc. L'Aamf accompagne la nouvelle association avec la mise à disposition de moyens humains : des animatrices et un administrateur.

Adeline Canac, présidente Agri Métha d'Oc « Les méthaniseurs sont les seuls à produire de l'énergie et perdre de l'argent ! »

Revaloriser les tarifs de vente du kilowatt

Trois arrêtés ministériels du 17 juin 2021 ont modifié les prescriptions applicables aux installations de méthanisation relevant respectivement des régimes de déclaration, d'enregistrement et d'autorisation des installations classées (ICPE). « Ces nouvelles mesures ont engendré des surcoûts pour nous les agriculteurs/ méthaniseurs. Notre business plan réalisé lors de la création de notre unité de méthanisation en 2018 ne tient pas la route. Nous avons un contrat sur 15 ans avec ERDF pour un prix de vente autour de 20 centimes du kilowatt (soit 220 euros le mégawatt) et au mois de janvier nous l'achèterons 38 centimes du kilowatt. Pour certains méthaniseurs, les propositions tarifaires ont été multipliées par 3, 10 voire 20 dans le pire des cas. C'est la DGEC (Direction générale de l'énergie et du climat) qui fixe les contrats de revente, l'évolution du coefficient n'est pas suffisante. Les méthaniseurs sont les seuls, à produire de l'énergie et perdre de l'argent ! », affirme-t-elle.

L'association des agriculteurs méthaniseurs poursuit son travail de lobbying auprès des pouvoirs publics, notamment pour la défense du bouclier tarifaire, la demande de révision des contrats d'achat, l'autorisation d'autoconsommation. « Il faut également reconnaître l'impact positif de la méthanisation sur le carbone et requalifier le digestat comme fertilisant et non comme déchet » ajoute-t-elle.

Composition du bureau de l'association Agri Métha d'Oc
Adeline Canac, présidente, éleveuse ovin lait
Mathieu Larroque, vice-président éleveur de bovins
Joël Laverdet, trésorier, éleveur de porcs
Alexandre Espinasse, secrétaire éleveur de bovins lait

Retrouvez dans le prochain numéro de Porcmag (n° 574 à paraître en décembre) notre dossier « Hausse des prix de l’énergie : la méthanisation sous haute tension. »

Porcmag - Formules d'abonnement

AUX CÔTÉS DES ÉLEVEURS, AU CŒUR DE LA FILIÈRE, OUVERT SUR LE MONDE

● La richesse des reportages terrain et des dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion
● De nombreux retours d'expérience et solutions pratiques

Profitez d'une offre découverte 3 mois